top of page

Torticolis et cou bloqué!

Dernière mise à jour : 14 déc. 2023

Torticolis et cou bloqué! Mal au cou en vous réveillant, incapable de tourner votre tête, spasmes du cou intenses, pseudo-tumeurs et méningite? Venez en apprendre plus sur le torticolis et les diagnostics différentiels pouvant apporter des symptômes similaires!



Définition: Le torticolis est défini comme une contraction musculaire apportant une perte d’amplitude de mouvement de votre cou et pouvant apporter une déviation de la tête et des douleurs cervico-thoraciques (de votre cou à votre dos)

Les torticolis et les pseudo-torticolis sont des conditions fréquemment diagnostiquées et traitées en chiropratique. C’est donc important d’informer le public sur ces diagnostics et de ne pas hésiter de consulter vos docteurs en chiropratique pour un traitement efficace et rapide de ces conditions ! - Dr. Julien Boisvert, chiropraticien D.C.


Est-ce que tous les torticolis se ressemblent?


Malheureusement non, car il existe plusieurs formes de torticolis pouvant affecter nos patients et patientes durant leur vie et pouvant apporter des différences notables dans l’apparition des symptômes. Il existe aussi des diagnostics différentiels plus sévères qui se doivent d’être exclus rapidement pour éviter des blessures permanentes sur votre santé.


Il existe quatre types de torticolis qui peuvent affecter les nouveaux nés, les nourrissons dans leurs premiers mois de vie et finalement les adultes.

  • Le torticolis congénital

  • Le torticolis musculaire

  • Le torticolis spasmodique

  • Le pseudo-torticolis


1: Le torticolis congénital


Ce diagnostic pédiatrique implique une prolifération bénigne des cellules de soutien (tissus conjonctif/fibroblast) du muscle sterno-cléido-mastoïdien du nouveau né et du nourrisson. Visuellement, ce diagnostic créera une bosse visible du côté doit ou gauche du cou de votre enfant avec ou sans déviation de la tête. Contrairement au torticolis de l'adulte, cette version ne cause pas de douleur constante à votre enfant. Cependant, votre enfant pourrait avoir de la sensibilité avec la rotation du cou et avoir un sein préférentiel durant le boire quotidien.




Aussi appelé pseudo-tumeurs infantiles et ou fibromatosis colli, cette condition répond très bien aux traitements conservateurs chiropratiques avec des manoeuvres douces de rotation. Les options chirurgicales sont généralement réservées aux enfants avec qui la persistance des symptômes se prolonge après la première année de vie! - Dr. Julien Boisvert, chiropraticien D.C.

2: Le torticolis musculaire


Cette forme de torticolis est aussi pédiatrique car elle va affecter les nouveaux nés et les nourrissons durant les premiers mois de vie. Cette forme est associée avec des mauvaises positions du cou prolongées intra-utérine, des manipulations et/ou des tractions du cou durant le processus d’accouchement. Contrairement au torticolis congénital, celui-ci ne créera aucune bosse apparente mais pourrait apporter une déviation de la tête et/ou une sensibilité avec les rotations droite et gauche.


Le torticolis musculaire pédiatrique est un des motifs de consultation les plus fréquents en chiropratique suivant un accouchement difficile et associé avec l’incapacité de l'enfant à prendre le sein droit ou gauche - Dr. Julien Boisvert, chiropraticien D.C.


3: Le torticolis spasmodique


Aussi appelé le torticolis de l’adulte, cette version est associée avec une déviation de la tête droite ou gauche, une perte d’amplitude de mouvement sévère généralisée et des douleurs diffuses intenses de la région cervico-thoracique (de votre cou à votre haut du dos).


4: Le pseudo-torticolis


Cette condition est beaucoup plus fréquente et moins sévère que la précédente. Contrairement au torticolis spasmodique, cette condition n’apportera aucune déviation de la tête, mais les patients et patientes auront une perte d’amplitude de mouvement (ADM) généralisée et des douleurs intenses cervico-thoraciques.



Torticolis congénital, pseudo-tumeur, torticolis musculaire, torticolis spasmodiques, torticolis de l’adulte
Tableau comparatif des types de torticolis pédiatriques et de l’adulte


Les causes du torticolis et du pseudo-torticolis!


Il existe plusieurs facteurs de risque pouvant augmenter vos chances d’avoir un ou même plusieurs épisodes de torticolis dans votre vie.


Les facteurs de risques principaux sont directement associés au déclenchement des torticolis et sont souvent mentionnés durant l’anamnèse comme était la cause probable des symptômes.

  • Accident de voiture (whiplash/syndrôme du coup de fouet)

  • Faux mouvement

  • Modification du patron de sommeil (changement d’oreiller et/ou de matelas)

  • Difficulté d'accouchement de l'enfant

Les facteurs de risque psychologique peuvent jouer un grand rôle dans la perception de douleur et dans la nécessité de votre corps d’envoyer des signaux appropriés pour protéger la région du cou. Ces facteurs de risque pourront affecter la capacité de votre cerveau à bien évaluer son environnement et malheureusement envoyer des signaux de douleur et des contractions musculaires non-appropriées.

  • Stress

  • Anxiété

  • Dépression

  • Fatigue

La dernière catégorie de facteur de risque concerne d’autres diagnostics et/ou d’autres conditions sous-jacentes qui pourraient faire en sorte de sensibiliser la région du cou et votre cerveau d’envoyer des signaux préventivement pour éviter des blessures éventuelles ou simplement pour éviter d’aggraver la situation.

  • Instabilité cervicale

  • Hypermobilité cervicale

  • Arthrose cervicale

  • Hernie cervicale

  • Antécédent d’accident au cou

  • Historique de torticolis dans le passé


Pourquoi j’ai mal?


Vous voulez en savoir plus sur la douleur et les douleurs persistantes chroniques ? Vous voulez mieux comprendre tous les mécanismes qui jouent un rôle dans votre perception de douleur ? Nous vous invitons à consulter la vidéo du @LeChiropraticien sur la douleur et les douleurs chroniques pour en apprendre plus sur ces sujets.



Drapeaux rouges et urgence médicale!


Si les raideurs cervicales (perte d'amplitude de mouvement au cou) de vous ou votre enfant sont associées avec

- Fièvre

- À la suite d'une infection des voies respiratoires supérieures (orteils, gorge et dents)

- Avec des décharges électrisantes le long de la colonne vertébrale


Il est primordial de consulter les services d’urgence pour écarter le diagnostic différentiel de la méningite.


Pour conclure!


Pour une attention plus spécifique de notre part sur votre douleur et pour plus d'informations, nous vous invitons à utiliser notre système de rendez-vous en ligne pour avoir une consultation rapide à notre clinique sur la rive sud de Montréal ou directement en vidéo-conférence. Des docteurs en chiropratique seront en moyen de répondre à toutes vos questions, vous donner un diagnostic, vous donner des conseils et outils personnalisés pour rapidement reprendre le contrôle sur votre douleur.


Finalement, nous vous invitons à partager cet article ou la vidéo éducatrice ci-dessous avec votre famille, vos proches et vos ami(e)s pour que, vous aussi, soyez le vent de changement dans la vie de quelqu'un d'autre.


Parce qu'une personne informée, c'est une personne en contrôle de sa santé.


Clinique PSB, là pour vous, quand vous avez besoin!




Q&As: Questions et réponses rapides!

  1. Est-ce que un torticolis est grave ? Le diagnostic en soit n’est pas grave puisque c’est un diagnostic neuro-musculo-squelettique. Cependant, ceci nécessite qu‘un docteur en chiropratique évalue votre condition pour confirmer le diagnostic en écartant tous les autres diagnostics différentiels graves pouvant apporter des symptômes similaires.

  2. Est-ce qu'un torticolis part tout seul ? Le consensus scientifique est que beaucoup de conditions neuro-musculo-squelettiques au cou et au dos vont se régler sans intervention dans un délai de 12 à 15 semaines. C’est pourquoi c’est important de consulter avec un docteur en chiropratique pour confirmer le diagnostic et pour accélérer votre retour au travail et à vos activités physiques.

  3. Quelle est la meilleure position pour dormir et éviter un torticolis ? Il n’existe malheureusement aucune position idéale de sommeil. Votre corps aime la constance plus que la perfection. La meilleure façon d’éviter un torticolis est d’éviter de modifier votre patron de sommeil en gardant le même oreiller, la même position et le même matelas avec lesquels vous avez conditionné votre corps à travers toutes ces années.

  4. Quelle position pour dormir quand on a un torticolis ? Il est généralement recommandé de modifier temporairement votre patron de sommeil pour diminuer les douleurs au cou. Dormir sur le côté avec un oreiller plus épais est généralement la meilleure solution. De plus, l’utilisation d’oreiller de corps en avant et en arrière de vous aura pour effet de stabiliser votre position et éviter de la modifier involontairement durant la nuit.

  5. Quelle est la durée d'un torticolis ? Les torticolis et les pseudo-torticolis peuvent durer de quelques jours à quelques semaines. C’est pourquoi il est important pour vous de consulter votre docteur en chiropratique pour confirmer le diagnostic et pour recevoir des traitements conservateurs chiropratiques.

  6. Comment faire passer un torticolis rapidement ? La façon la plus rapide de faire passer un torticolis c’est de consulter rapidement avec un docteur en chiropratique suivant l’apparition des premiers symptômes. Il et ou elle pourra éliminer les diagnostics différentiels dangereux, confirmer le diagnostic de torticolis et/ou de pseudo-torticolis, offrir des conseils importants, offrir des exercices cliniques mais surtout, offrir des traitements conservateurs chiropratiques (mobilisation, manipulation et ajustement) pour rapidement reprendre le contrôle sur votre douleur et vos symptômes.

  7. Quel médicament pour soulager un torticolis ? Le consensus scientifique du moment est l’utilisation des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) et/ou l’utilisation de relaxants musculaires. Il est primordial d’avoir une consultation avec votre pharmacien à ce sujet pour avoir une aide pharmacologique qui respecte votre situation de santé. C’est pourquoi chez Clinique PSB, nous offrons toujours à nos patients et patientes nécessitant un support pharmacologique, un document clinique expliquant l’étendue de votre condition neuro-musculo-squelettique ainsi que votre diagnostic pour que votre pharmacien puisse vous offrir la médication la plus spécifique à vos besoins.

  8. Comment ne pas aggraver un torticolis ? En n’allant pas jouer dans la douleur mais en gardant la région mobile. Il est primordial de garder votre cou en action avec des mouvements lents et contrôlés et en augmentant progressivement l’amplitude de mouvement de votre cou dans la zone confort-inconfort. Finalement, évitez les positions, les mouvements et/ou les activités provocatrices de douleur durant la phase aiguë (phase la plus sévère).

  9. Qui consulter quand on a un torticolis ? Au Canada et au Québec, les seuls professionnels de première ligne pour des traitements conservateurs sont les chiropraticiens (doctorat universitaire) et les physiothérapeutes (maitrise universitaire). Ils ou elles sauront confirmer le diagnostic et offrir un plan de traitement approprié à votre condition et à vos valeurs.

  10. Comment faire pour débloquer son cou ? La façon la plus rapide de traiter le torticolis et le pseudo-torticolis est avec des traitements conservateurs qui respecteront la sévérité de vos symptômes et vos valeurs thérapeutiques. Les traitements conservateurs tournent autour d’ajustement (manipulations rapides et précises du cou), ou encore avec des mobilisations (manipulations progressives du cou) et des exercices spécifiques à votre présentation.




586 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page