top of page

Quoi savoir sur la hernie?

Dernière mise à jour : 11 janv.




C'est important de bien comprendre l'hernie pour éliminer les fausses croyances entourant ce diagnostic, mais aussi pour reprendre le contrôle de votre santé vertébrale avec une nouvelle perspective sur le sujet. L'hernie est un des diagnostics de la colonne vertébrale le plus connu, ce qui ouvre la porte à beaucoup d'informations erronées qui peuvent nuire à votre compréhension, mais surtout à votre rétablissement.


Qu'est-ce que la hernie?


C'est principalement une atteinte structurelle, une blessure à un ou plusieurs disques intervertébraux. Les disques intervertébraux sont des disques de fibro-cartilage qui entourent un liquide gélatineux et qui sont présents entre chaque vertèbre, de la deuxième vertèbre cervicale jusqu'à votre sacrum.


L'atteinte structurelle se fera progressivement avec l'usure naturelle de votre colonne vertébrale ou rapidement à la suite de trauma, ce qui créera le déplacement du liquide gélatineux jusqu'à créer un bombement en postérieur. Comme le disque n'est pas innervé, c'est uniquement quand la hernie devient assez proéminente qu'elle vous enverra des symptômes de douleur parce qu'elle comprimera des structures avoisinantes comme des nerfs.


« C'est donc important de comprendre que la hernie n'égale pas douleur et que douleur au dos ou au cou n'égale pas hernie. Beaucoup d'éléments cliniques associés à votre historique de santé, aux tests neurologiques et aux tests orthopédiques doivent être positifs avant d'ouvrir la porte à ce diagnostic et recommander une IRM pour officiellement la diagnostiquer. » - Dr. Julien Boisvert, chiropraticien D.C.
« Les diagnostics apportent beaucoup de charge émotionnelle pour les patients et patientes et c'est important d'être prudent avec ceux-ci et s'assurer qu'ils sont réellement la cause de vos symptômes et non juste une trouvaille fortuite, faite par accident » - Dr. Julien Boisvert, chiropraticien D.C.

Si on rassemble un groupe de gens d'âge moyen, de 45 ans et qui n'ont jamais eu mal au dos et qu'on leur fait passer une IRM, voici ce que les résultats d'imagerie médicale nous montreront. 35-45% auront des bombements de disque, 25-35% auront des protrusions contenues, 5-15% auront des extrusions de disque et 1-8% auront des nerfs de comprimés par la hernie.


Pourquoi vos disques s'usent?


Nous vous invitons à consulter notre vidéo sur l'arthrose pour en apprendre plus sur la dégénération de votre colonne vertébrale et de vos articulations avec la vidéo disponible ici!



Comment savoir si vous avez une hernie?


Comme expliqué précédemment, la hernie est rarement la cause de votre douleur, mais si elle l'est, elle doit absolument apporter des problèmes nerveux comme la perte de sensation, la perte de force musculaire, picotements et/ou douleur irradiante dans le trajet du nerf affecté.


Si le seul symptôme que vous avez est une douleur, c'est possible que vous soyez en train de vivre une entorse musculaire, une irritation facettaire et/ou un désordre de flexion lombaire.

À la fin de cette vidéo, nous reviendrons sur les différences entre la hernie, l'entorse, l'irritation facettaire et le désordre de flexion.


« Si avec l'apparition de douleur au dos vous avez des pertes de sensibilité aux parties génitales, entre les deux jambes, ou des troubles urinaires et des troubles fécaux associés avec vos douleurs, il est important de consulter immédiatement les services d'urgence pour écarter le syndrome de la queue de cheval ou recevoir une chirurgie rapidement. » - Dr. Julien Boisvert, chiropraticien D.C.

Traitement et prévention


C'est important de comprendre que rares sont les hernies qui nécessitent une chirurgie. La majorité se traite bien avec des traitements conservateurs, chiropratiques et de physiothérapie. Ceux-ci vont consister d'exercices cliniques, des manipulations et des mobilisations articulaires qui auront pour but de réduire les symptômes de douleur à travers les semaines et les mois pendant que votre corps s'occupe à contrôler et à guérir l'hernie par lui-même.


Pourquoi j'ai mal au dos?


Les diagnostics différentiels les plus communs pour votre douleur au dos sont les entorses, les irritations facettaires, les désordres de flexion et les syndromes thoraco-lombaires.


Si votre douleur au dos est principalement liée avec l'extension lombaire, vers l'arrière, et que la flexion, vers l'avant, vous fait du bien, vous avez probablement une irritation facettaire ou un syndrome sacro-iliaque.


Si votre douleur au dos s'est déclenchée à la suite d'un mouvement rapide, comme s'être relevé d'une chaise, ou après avoir forcé après une charge lourde et que la douleur irradie jusque dans votre cuisse, mais ne dépasse pas votre genou, vous avez peut-être une entorse ligamentaire de votre articulation sacro-iliaque droite ou gauche.


Si votre douleur au dos s'est déclenchée suivant un mouvement de rotation et que la rotation, gauche et droite, provoque vos symptômes et que votre douleur se propage de votre milieu de dos jusqu'au bas du dos, vos fesses et vos cuisses, vous avez sûrement un syndrome thoraco-lombaire.


Finalement, si vous n'avez aucun symptôme neurologique mentionné précédemment, que votre douleur est essentiellement liée avec la flexion du dos et que l'extension améliore la situation rapidement, vous avez assurément un désordre de flexion lombaire.



Vos douleurs vous inquiètent?


C'est important de consulter avec un professionnel de la santé pour obtenir le bon diagnostic.


Notre site internet offre des consultations rapides dans le confort de votre maison. Un chiropraticien saura répondre à toutes vos questions concernant votre douleur. Il pourra établir un diagnostic, vous donner des conseils très importants pour contrôler vos symptômes, mais surtout, vous offrir des exercices à la maison pour rapidement reprendre le contrôle de votre douleur.


Clinique PSB, là pour vous quand vous avez besoin!

37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page